Auguste Louis Pécoul

 
 

Draveil, Essonne, 1837 – Lausanne, 1916
À l’origine du fonds oriental de la bibliothèque Méjanes

Auguste Pécoul (bibliothèque Méjanes, portraits)
Auguste Pécoul (bibliothèque Méjanes, portraits)

Collectionneur de livres, chartes médiévales, cartes, objets d’art qu’il offrit à la bibliothèque Méjanes, au musée Arbaud, au musée Granet et au muséum d’Aix-en-Provence, Auguste Pécoul est un érudit catholique engagé.

Pécoul embrassa d’abord la vie monastique à l’abbaye de Solesmes, après des études de lettres et de droit à Montpellier et Aix. Devant renoncer à sa vocation religieuse, il entra à l’École des Chartes, puis commença une carrière de diplomate à Madrid, puis à Rome. Retiré à 34 ans parmi ses livres, il resta en relation avec son réseau de personnalités religieuses, savantes et politiques qu’il sollicita régulièrement pour compléter sa bibliothèque.

Contemporain de Renan, il fut particulièrement marqué par sa formation classique en latin et grec reçue au séminaire. Son séjour en Espagne lui permit de côtoyer un Orient andalou voisin de l’Europe, et sa collection éclectique est marquée par la latinité du monde méditerranéen. Ses manuscrits hébreux, arabes, éthiopiens, turcs, syriaques... sont à l’origine du fonds oriental de la bibliothèque Méjanes. Sa collection a très probablement été formée surtout par intérêt pour les Églises chrétiennes d’Orient.