Pascal-Xavier Coste

 
 

Marseille, 1787 - Marseille, 1879
Un regard d’architecte

Pascal-Xavier Coste (BMVR Marseille)
Pascal-Xavier Coste (BMVR Marseille)

L’architecte marseillais Pascal Coste a surtout construit dans sa ville natale - le palais de la Bourse étant son chef-d’œuvre - mais aussi en Égypte et en Tunisie.

À l’occasion d’un séjour de dix ans en Égypte, où il arriva comme ingénieur et constructeur, à la demande de Méhémet Ali, il put procéder au relevé de l’architecture religieuse médiévale et moderne de la ville du Caire (Architecture arabe ou monuments du Kaire, 1837).

Cette publication classe définitivement Coste aux rangs des artistes orientalistes voyageurs, ce qui explique qu’il ait été choisi par l’Académie des sciences, aux côtés du peintre Eugène Flandin, pour accompagner la mission diplomatique du comte de Sercey auprès du shah d’Iran. Coste est chargé de dessiner et de faire des relevés des monuments, qui seront publiés dans les Monuments modernes de la Perse en 1867.

Pascal-Xavier Coste (BMVR Marseille)
Pascal-Xavier Coste (BMVR Marseille)

Si Pascal Coste fut un technicien exceptionnel et un architecte prolifique, son style personnel est peu teinté d’orientalisme ; seul le monument funéraire de la famille du peintre Camille Olive au cimetière Saint-Pierre de Marseille, dernière œuvre de Coste achevée en 1872, en porte témoignage. Coste est surtout remarquable pour la méthode qu’il emploie dans ses vues de sites, loin du pittoresque conventionnel de Flandin : elle rend compte de l’articulation de l’édifice avec son environnement, et en donne une « anatomie » complète, à l’aide d’élévations, de vues intérieures et de précieux détails du décor.