Poète, peintre, à moitié saint, à demi fou, Germain Nouveau (1851-1920, Pourrières) est un personnage hors du commun.
Jeune provincial arrivé à Paris, il se lie d’amitié avec les plus grands poètes de son temps : Mallarmé, Verlaine, Rimbaud. Il écrit des vers et semble promis à un certain succès. Pourtant, il renonce à toute publication pour vivre sa foi dans l’ascèse, tentant de gagner son pain comme peintre.

Comment, aujourd’hui, un siècle après sa mort, comprendre la vie d’un homme à travers les traces qu’il a laissées ? Comment appréhender son œuvre, aux formes et styles variés, et dont une grande partie nous est parvenue amendée, censurée, voire a disparu ou, pire peut-être, continue d’être attribuée à un autre ?
Découvrez une œuvre qui a contribué à la naissance de la poésie moderne, et un homme dont le destin ne peut laisser indifférent...

Ces pages accompagnent l’exposition Germain Nouveau, l’ami de Verlaine et de Rimbaud présentée du 2 octobre au 31 décembre 2021 à la bibliothèque patrimoniale Méjanes- site Michel Vovelle.